En poursuivant votre navigation sur ce site sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici.

Accueil / Électricité industrielle / Choix de câble /

Choix de câble


Pour déterminer la section des conducteurs actifs d'un câble, il faut tenir compte des données suivantes :

Voici la marche à suivre :

Détermination de l'intensité d'emploi : IB
↓ IB
Détermination de l'intensité assignée In du dispositif de protection, prise égale ou juste supérieure à l'intensité d'emploi In≥IB
↓ In
Choix du courant admissible (non corrigé) Iz pour la canalisation, qui correspond à une section de conducteur que le dispositif de protection saura protéger
↓ Iz
Détermination du courant admissible corrigé Iz' tenant compte du facteur de correction K
↓ Iz'
Détermination de la section S des conducteurs actifs en fonctions de Iz'
S (section)

1) Calcul du courant d'emploi IB :

Le courant d'emploi est le courant correspondant à la plus grande puissance transportée par le circuit en service normal.
Ce courant dépend directement de la puissance des appareils alimentés par le circuit.
Après avoir déterminé le courant appelé par le récepteur, il faut lui appliquer plusieurs facteurs.

IB = IA x Ku x Ks1 x Ksn x Kr

IB : courant d'emploi dans le circuit d'alimentation.
IA : courant appelé par le récepteur.
Ku : coefficient d'utilisation du récepteur.
Ks1 : coefficient de simultanéité de niveau 1.
Ksn : coefficient de simultanéité de niveau n.
Kr (ou Ke) : coefficient de réserve.

TYPE DE RECEPTEUR Ku
Chauffage ou éclairage 1
Prises de courant (hors indication particulière) 1
Moteurs électriques 0,75

Cas général :

Utilisation Ks
Éclairage 1
Chauffage et conditionnement d'air 1
Prise de courant ( n nbre de prises) 0.1 + (0.9 / n)
Moteurs Moteur le plus puissant 1
Moteur suivant 0,75
Autres moteurs 0,60

Cas des armoires de distribution :

Nombre de circuits Ks
2 et 3 0,9
4 et 5 0,8
6 et 9 0,7
10 et plus 0,6

Cas d'un immeuble d'habitation :
Dans le cas d'un immeuble d'habitation, Ks se détermine par rapport au nombre d'abonnés desservis par un même circuit (souvent un circuit = un étage).

Nbre d'abonnés situés en aval Ks
2 à 4 1
5 à 9 0,78
10 à 14 0,63
15 à 19 0,53
20 à 24 0,49
25 à 29 0,46
30 à 34 0,44
35 à 39 0,42
40 à 49 0,41
50 et au-dessus 0,40

Le rôle du facteur de réserve, également appelé facteur d'extension, est de prévoir une augmentation de la puissance absorbée.
Le coefficient varie de 1,15 à 1,25, on prend généralement Ke = 1,25.

2) Calcul du courant assigné In du dispositif de protection :

In = Calibre du dispositif de protection.
Valeur prise égale ou juste supérieure à l'intensité d'emploi.

3) Calcul du courant admissible non corrigé :

C'est la valeur constante de l'intensité que peut supporter, dans des conditions données, un conducteur, sans que la température de l'âme conductrice soit supérieure à la valeur spécifiée (70°C avec un isolant PVC, 90°C avec un isolant PR, 105°C avec un isolant minéral).

C'est aussi le courant pour la canalisation, qui correspond à une section du conducteur, que le dispositif de protection saura protéger.

Protection par fusible (gG) Protection par disjoncteur
Iz = 1,31 x In si In < 16A Iz = In
Iz = 1,10 x In si In ≥ 16A

4) Calcul du courant admissible corrigé :

Il suffit de multiplier le courant calculé précédemment par le facteur K déterminé en fonction des tableaux de la norme.

Iz' = Iz / K

Comment obtenir K ?

Choisissez le mode de pose : tableau 52C.
Une fois la référence choisie allez dans le tableau 52G sélectionner la méthode de référence en fonction de la référence choisie précédemment.
Si un facteur de correction entre en compte dans votre choix nous l'appelleront alors k1.
Puis beaucoup d'autres facteurs k peuvent entrer en compte ; voir tableau 52K, 52L, 52M, 52N, 52O, 52P, 52Q.

Pour finir : K = k1 x k2 x k3 x ...

A propos de la mise en place de câbles en parallèle :

Lorsque plusieurs câbles sont réunis en parallèle sur une même phase, ils doivent être de même nature, de même section, de longueur sensiblement égale et ne doivent comporter aucune dérivation sur leur parcours.
D'une manière générale, il est recommandé de mettre en œuvre le moins possible de câbles en parallèle. Dans tous les cas, leur nombre ne doit pas dépasser quatre. Au-delà, il y a lieu de préférer la mise en œuvre de canalisations préfabriquées.
En effet, la mise en parallèle de nombreux câbles entraîne une mauvaise répartition du courant pouvant conduire à des échauffements anormaux.
Un facteur supplémentaire dit de symétrie fs, applicable aux courants admissibles, est introduit pour cette mise en œuvre.
Les dispositions symétriques recommandées sont les suivantes :

a) Deux câbles par phase avec ou sans câble de neutre :

Placement des câbles

b) Quatre câbles par phase et câble de neutre :

Placement des câbles

Le non-respect des conditions de symétrie indiquées dans les cas de 2 et 4 câbles par phase ou l'utilisation de 3 câbles par phase impose l'utilisation d'un coefficient fs égal à 0,8.
L'application du coefficient de symétrie fs ne dispense pas de la prise en compte du groupement ; ainsi, lorsqu'un circuit est constitué de plusieurs câbles monoconducteurs par phase, il y a lieu de prendre en compte autant de circuits que de câbles par phase.

5) Détermination de la section des conducteurs actifs :

Voir tableau 52H ( pour canalisations méthodes de référence B, C, E et F ) ou 52J ( pour canalisations enterrées, méthodes de référence D).

Utiliser le courant admissible corrigé Iz'.

Section du conducteur PE (terre) :

S PE = Sph si Sph ≤ 16mm².
S PE = 16mm² si 16<Sph<35mm².
S PE = Sph/2 si Sph >35mm².

Tableaux de la normes NF C 15-100 :

Tableau 52A :

Le tableau 52A précise les normes à considérer dont les lettres ont la signification suivante :

Colonne 1 :
Les câbles indiqués en gras sont les plus couramment utilisés.
Colonne 2 :
A Type national reconnu.
H Type harmonisé.
FR-N Type national mais avec la désignation internationale.
U Type national avec l'ancienne désignation UTE.
Colonne 3 :
Désignation de la norme.
Colonne 4 :
Tensions de référence des câbles Uo /U en V.
Colonne 5 :
R Conducteur ou câble rigide.
S Conducteur ou câble souple.
Colonne 6 :
A Armure.
P Gaine de plomb.
R Gaine en matière réticulée.
T Gaine en matière thermoplastique.
E Écran en cuivre.
TV Tresse.
Colonne 7 :
II Câble considéré classe II pour une tension maximale par rapport à la terre de 500 V.
II* Câble considéré classe II pour une tension maximale par rapport à la terre de 250 V.
Colonne 8 :
C 1 Câble non propagateur de l'incendie (selon la norme NF C 32-070).
# Câble non propagateur de l'incendie (selon la norme NF C 32-072).
C 2 Câble non propagateur de la flamme (selon la norme NF C 32-070).
C 3 Pas de caractéristiques du point de vue du comportement au feu (selon la norme NF C 32-070).
Colonne 9 :
CR 1 Câble résistant au feu (selon la norme NF C 32-070).
CR 2 Pas de caractéristiques du point de vue de la résistance au feu (selon la norme NF C 32-070).
Colonne 10 :
O Câble ne dégageant pas de fumées opaques en cas d'incendie (selon la norme NF C 32-073-1).
Colonne 11 :
O Câble ne dégageant pas de fumées acides en cas d'incendie (selon la norme NF C 32-074-22).
Colonne 12 :
Sections minimale et maximale : ces indications n'impliquent pas que l'ensemble de la gamme de sections soit réalisé quel que soit le nombre de conducteurs.
Colonne 13 :
Températures maximales admissibles sur l'âme.

Tableau 52A

Tableau 52B :


Conducteurs et câbles Modes de pose
Sans fixation Fixation directe Systèmes de conduits Goulottes Chemins de câbles, échelles,tablettes, corbeaux Sur isolateurs Câble porteur
Conducteurs nus N N N N N A N
Conducteurs isolés N N A* A* N A N
Câbles (y compris câbles armés) Multiconducteurs A A A A A 0 A
Monoconducteurs 0 A A A A 0 A
A : Admis.
A* : Les conducteurs isolés ne sont admis que si le conduit, conduit-profilé ou goulotte possède le degré de protection IP4X ou IPXXD et que les couvercles de la goulotte nécessitent l'emploi d'un outil pour être retirés.
N : Non admis.
0 : Non applicable ou non utilisé en pratique.

Tableau 52C :

Exemples de modes de pose (selon NF C 15-100).

Exemple Description Réf.
Mode de pose 1 Conducteurs isolés dans des conduits noyés dans les parois thermiquement isolantes. 1
Mode de pose 2 Câbles multiconducteurs dans des conduits noyés dans des parois thermiquement isolantes. 2
Mode de pose 3 Conducteurs isolés dans des conduits en montage apparent. 3
Mode de pose 3a Câbles mono ou multiconducteurs dans des conduits en montage apparent. 3A
Mode de pose 4 Conducteurs isolés dans des conduits-profilés en montage apparent. 4
Mode de pose 4a Câbles mono ou multiconducteurs dans des conduits-profilés en montage apparent. 4A
Mode de pose 5 Conducteurs isolés dans des conduits noyés dans une paroi. 5
Mode de pose 5a Câbles mono ou multiconducteurs dans des conduits noyés dans une paroi. 5A
Mode de pose 11-16 Câbles mono ou multiconducteurs avec ou sans armure :
- fixés sur un mur,




- fixés à un plafond,







- sur des chemins de câbles ou tablettes non perforés, (*)




- sur des chemins de câbles ou tablettes perforés, en parcours horizontal ou vertical, (*)




- sur des treillis soudés ou sur des corbeaux,








- sur échelles à câbles.(*)



Un chemin de câbles avec couvercle est considéré comme une goulotte (mode de pose 31A).

11




11A







12




13




14








16



Mode de pose 17 Câbles mono ou multiconducteurs suspendus à un câble porteur ou autoporteurs. 17
Mode de pose 18 Conducteurs nus ou isolés sur isolateurs. 18
Mode de pose 21 Câbles mono ou multiconducteurs dans des vides de construction. 21
Mode de pose 22 Conducteurs isolés dans des conduits dans des vides de construction. 22
Mode de pose 22a Câbles mono ou multiconducteurs dans des conduits dans des vides de construction. 22A
Mode de pose 23 Conducteurs isolés dans des conduits-profilés dans des vides de construction. 23
Mode de pose 23a Câbles mono ou multiconducteurs dans des conduits-profilés dans des vides de construction. 23A
Mode de pose 24 Conducteurs isolés dans des conduits-profilés noyés dans la construction. 24
Mode de pose 24a Câbles mono ou multiconducteurs dans des conduits-profilés noyés dans la construction. 24A
Mode de pose 25 Câbles mono ou multiconducteurs :
- dans l'espace entre plafond et faux plafond,
- posés sur des faux plafonds suspendus non démontables.
25
Mode de pose 31-32 Conducteurs isolés ou câbles mono ou multiconducteurs dans des goulottes fixées aux parois.


- en parcours horizontal,





- en parcours vertical.






31





32
Mode de pose 33 Conducteurs isolés dans des goulottes encastrées dans des parois ou planchers. 33
Mode de pose 33a Câbles mono ou multiconducteurs dans des goulottes encastrées dans des parois ou planchers. 33A
Mode de pose 34 Conducteurs isolés dans des goulottes suspendues.



Câbles mono ou multiconducteurs dans des goulottes suspendues.
34



34A
Mode de pose 41 Conducteurs isolés dans des conduits ou câbles mono ou multiconducteurs dans des caniveaux fermés, en parcours horizontal ou vertical. 41
Mode de pose 42 Conducteurs isolés dans des conduits dans des caniveaux ventilés. 42
Mode de pose 43 Câbles mono ou multiconducteurs dans des caniveaux ouverts ou ventilés. 43
Mode de pose 61 Câbles mono ou multiconducteurs dans des conduits, des fourreaux ou des conduits-profilés enterrés. 61
Mode de pose 62 Câbles mono ou multiconducteurs enterrés sans protection mécanique complémentaire. 62
Mode de pose 63 Câbles mono ou multiconducteurs enterrés avec protection mécanique complémentaire. 63
Mode de pose 71 Conducteurs isolés dans des plinthes ou des moulures en bois. 71
Mode de pose 73 Conducteurs isolés dans des conduits ou câbles multiconducteurs dans des chambranles. 73
Mode de pose 74 Conducteurs isolés dans des conduits ou câbles multiconducteurs dans des huisseries de fenêtre. 74
Mode de pose 81 Câbles immergés dans l'eau. 81

Tableau 52F :

Températures maximales de fonctionnement pour les isolations.

Type d'isolation Température maximale de fonctionnement (°C)
Polychlorure de vinyle (PVC)
Polyéthylène réticulé (PR) et éthylène-propylène (EPR)
70
90
NOTE - Les températures maximales de fonctionnement indiquées dans ce tableau, ont été prises dans les normes
NF C 32-300 et NF C 32-301.

Tableau 52G :

Choix des méthodes de référence pour les courants admissibles en fonction des modes de pose.

Mode de pose(numéro de référence du tableau 52C) Méthode de référence Facteurs de correction Remarques
1
2
3
3A
4
4A
5
5A
B
B
B
B
B
B
B
B
0,77
0,70
-
0,9
-
0,9
-
0,9
11
11A
12
13
14
16
17
18
C
C
C
E, F
E, F
E, F
E, F
C
-
0,95
-
-
-
-
-
1,21
21
22
22A
23
23A
24
24A
25
B
B
B
B
B
B
B
B
0,95
0,95
0,865
0,95
0,865
0,95
0,865
0,95
31
31A
32
32A
33
33A
34
34A
B
B
B
B
B
B
B
B
-
0,9
-
0,9
-
0,9
-
0,9
41
42
43
B
B
B
0,95
-
-
61
62
63
D
D
D
0,80
-
-
71
73
74
B
B
B
-
(*)
(*)
(*) Pour la pose de câbles multiconducteurs, appliquer un facteur de correction de 0,9.
81 A l'étude

Tableau 52H :

Courants admissibles (en ampères) dans les canalisations pour les méthodes de référence B, C, E et F.

Le chiffre 2 après PR (polyéthylène réticulé) ou PVC (polychlorure de vinyle) est relatif à un circuit monophasé.
Le chiffre 3 après PR ou PVC est relatif à un circuit triphasé.

MÉTHODE DE RÉFÉRENCE ISOLANT ET NOMBRE DE CONDUCTEURS CHARGÉS
B PVC 3 PVC 2 PR 3 PR 2
C PVC 3 PVC 2 PR 3 PR 2
E PVC 3 PVC 2 PR 3 PR 2
F PVC 3 PVC 2 PR 3 PR 2
S (mm²) 1 2 3 4 5 6 7 8 9
CUIVRE
1,5
2,5
4
6
10
16
25
35
50
70
95
120
150
185
240
300
400
500
630
15,5
21
28
36
50
68
89
110
134
171
207
239






17,5
24
32
41
57
76
96
119
144
184
223
259
299
341
403
464


18,5
25
34
43
60
80
101
126
153
196
238
276
319
364
430
497


19,5
27
36
48
63
85
112
138
168
213
258
299
344
392
461
530



22
30
40
51
70
94
119
147
179
229
278
322
371
424
500
576
656
749
855

23
31
42
54
75
100
127
158
192
246
298
346
395
450
538
621
754
868
1005

24
33
45
58
80
107
138
169
207
268
328
382
441
506
599
693
825
946
1088
26
36
49
63
86
115
149
185
225
289
352
410
473
542
641
741









161
200
242
310
377
437
504
575
679
783
940
1083
1254
ALUMINIUM
10
16
25
35
50
70
95
120
150
185
240
300
400
500
630
39
53
70
86
104
133
161
186






44
59
73
90
110
140
170
197
227
259
305
351


46
61
78
96
117
150
183
212
245
280
330
381


49
66
83
103
125
160
195
226
261
298
352
406



54
73
90
112
136
174
211
245
283
323
382
440
526
610
711

58
77
97
120
146
187
227
263
304
347
409
471
600
694
808

62
84
101
126
154
198
241
280
324
371
439
508
663
770
899
67
91
108
135
164
211
257
300
346
397
470
543





121
150
184
237
289
337
389
447
530
613
740
856
996
NOTES :
1) Les valeurs des courants admissibles indiquées dans ce tableau sont applicables aux câbles souples utilisés dans les installations fixes.
2) Les conducteurs et câbles dont la température admissible sur âme est inférieure à 70 °C (par exemple HO7RN-F, voir tableau 52A) doivent être considérés du point de vue du courant admissible comme étant de la "famille PVC".

Tableau 52J :

Courants admissibles (en ampères) dans les canalisations enterrées (méthode de référence D).

SECTION DES CONDUCTEUR (mm²) ISOLANT ET NOMBRE DE CONDUCTEURS CHARGES
PVC 3 PVC 2 PR 3 PR 2
CUIVRE
1,5
2,5
4
6
10
16
25
35
50
70
95
120
150
185
240
300

26
34
44
56
74
96
123
147
174
216
256
290
328
367
424
480

32
42
54
67
90
116
148
178
211
261
308
351
397
445
514
581

31
41
53
66
87
113
144
174
206
254
301
343
387
434
501
565

37
48
63
80
104
136
173
208
247
304
360
410
463
518
598
677
ALUMINIUM
10
16
25
35
50
70
95
120
150
185
240
300

57
74
94
114
134
167
197
224
254
285
328
371

68
88
114
137
161
200
237
270
304
343
396
447

67
87
111
134
160
197
234
266
300
337
388
440

80
104
133
160
188
233
275
314
359
398
458
520

Tableau 52K :

Facteurs de correction pour des températures ambiantes différentes de 30 °C à appliquer aux valeurs de courants admissibles du tableau 52H.

Température ambiante (°C) Élastomère
(Caoutchouc)
Isolation
PVC PR / EPR
10
15
20
25
35
40
45
50
55
60
65
70
75
80
85
90
95
1,29
1,22
1,15
1,07
0,93
0,82
0,71
0,58
-
-
-
-
-
-
-
-
-
1,22
1,17
1,12
1,06
0,94
0,87
0,79
0,71
0,61
0,50
-
-
-
-
-
-
-
1,15
1,12
1,08
1,04
0,96
0,91
0,87
0,82
0,76
0,71
0,65
0,58
0,50
0,41
-
-
-

Tableau 52L :

Facteurs de correction pour des températures du sol différentes de 20 °C à appliquer aux valeurs du tableau 52J.

Température Isolation
PVC PR / EPR
10
15
25
30
35
40
45
50
55
60
65
70
75
80
1,10
1,05
0,95
0,89
0,84
0,77
0,71
0,63
0,55
0,45
-
-
-
-
1,07
1,04
0,96
0,93
0,89
0,85
0,80
0,76
0,71
0,65
0,60
0,53
0,46
0,38

Tableau 52M :

Facteurs de correction pour les câbles enterrés en fonction de la résistivité thermique du sol.

Dans les emplacements où la résistivité thermique du sol est différente de 1 K.m/W, les courants admissibles sont à multiplier par les facteurs de correction du tableau 52M à moins que la terre au voisinage immédiat du câble soit remplacée par une terre plus appropriée. De tels cas peuvent se rencontrer dans des terrains très secs.

Résistivité thermique du terrain (K.m/W) Facteur de correction Observations
Humidité Nature du terrain
0,40

0,50

0,70
0,85
1,00

1,20
1,50

2,00
2,50
3,00
1,25

1,21

1,13
1,05
1

0,94
0,86

0,76
0,70
0,65
Pose immergée

Terrains très humides

Terrains humides
Terrain dit normal
Terrain sec



Terrain très sec



Marécages

Sable











+
Argile
et
calcaire
+
+







+
+
Cendres
et
mâchefer
+
+

Tableau 52N :

Facteurs de correction pour groupement de plusieurs circuits ou de plusieurs câbles multiconducteurs.

REF DISPOSITION DE CIRCUITS OU DE CABLES JOINTIFS FACTEURS DE CORRECTION METHODES DE REFERENCE MODES DE POSE
Nombre de circuits ou de câbles multiconducteurs
1 2 3 4 5 6 7 8 9 12 16 20
1 Enfermés 1,00 0,80 0,70 0,65 0,60 0,55 0,55 0,50 0,50 0,45 0,40 0,40 B, C, 1, 2, 3, 3A, 4, 4A, 5, 5A, 21, 22, 22A, 23, 23A, 24, 24A, 25, 31,31A, 32, 32A, 33, 33A, 34, 34A, 41, 42, 43, 71
2 Simple couche sur les murs ou les planchers ou tablettes non perforées 1,00 0,85 0,79 0,75 0,73 0,72 0,72 0,71 0,70 Pas de facteur de réduction supplémentaire pour plus de 9 câbles C 11, 12
3 Simple couche au plafond 1,00 0,85 0,76 0,72 0,69 0,67 0,66 0,65 0,64 11A
4 Simple couche sur des tablettes perforées 1,00 0.88 0,82 0,77 0,75 0,73 0,73 0,72 0,72 E, F 13
5 Simple couche sur des échelles à câbles, corbeaux, treillis soudés etc. 1,00 0,88 0,82 0,80 0,80 0,79 0,79 0,78 0,78 14, 16, 17

Lorsqu'un circuit est constitué de plusieurs câbles monoconducteurs par phase, il y a lieu de prendre en compte autant de circuits que de câbles par phase.

Tableau 52O :

Lorsque les câbles sont disposés en plusieurs couches, les facteurs de correction suivants doivent être appliqués aux valeurs de courants admissibles.

Nombre de couches 2 3 4 ou 5 6 à 8 9 et plus
Coefficient 0,80 0,73 0,70 0,68 0,66

Ces facteurs de correction sont éventuellement à multiplier par ceux du tableau 52N.

Tableau 52P :

Facteurs de correction en fonction du nombre de conduits dans l'air et de leur disposition.

Nombre de conduits disposés verticalement Nombre de conduits disposés horizontalement
1 2 3 4 5 6
1 1 0,94 0,91 0,88 0,87 0,86
2 0,92 0,87 0,84 0,81 0,80 0,79
3 0,85 0,81 0,78 0,76 0,75 0,74
4 0,82 0,78 0,74 0,73 0,72 0,72
5 0,80 0,76 0,72 0,71 0,70 0,70
6 0,79 0,75 0,71 0,70 0,69 0,68

Tableau 52Q :

Facteurs de correction en fonction du nombre de conduits noyés dans le béton et de leur disposition.

Nombre de conduits disposés verticalement Nombre de conduits disposés horizontalement
1 2 3 4 5 6
1 1 0,87 0,77 0,72 0,68 0,65
2 0,87 0,71 0,62 0,57 0,53 0,50
3 0,77 0,62 0,53 0,48 0,45 0,42
4 0,72 0,57 0,48 0,44 0,40 0,38
5 0,68 0,53 0,45 0,40 0,37 0,35
6 0,65 0,50 0,42 0,38 0,35 0,32

Haut | Accueil